Togo : la Banque africaine de développement et le gouvernement veulent accélérer la mise en œuvre du Document de stratégie pays 2021-2026

Togo : la Banque africaine de développement et le gouvernement veulent accélérer la mise en œuvre du Document de stratégie pays 2021-2026

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Print
(De g. à d.), M. Joseph Ribeiro, directeur général adjoint de la Banque africaine de développement pour l’Afrique de l’Ouest, Mme Rose Kayi Mivedor, ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Consommation locale, et Damehame Yark, ministre de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 9 Novembre 2023 -/African Media Agency(AMA)/-Le gouvernement togolais et la Banque africaine de développement sont convenus de donner un coup d’accélérateur aux projets en cours sur la transformation structurelle et la diversification de l’économie du pays, tout en renforçant l’engagement de la Banque au Togo.

Cette stratégie a été réaffirmée au cours de l’atelier de restitution qui s’est tenu du 23 au 27 octobre derniers à Lomé sur la revue à mi-parcours du partenariat entre le Togo et la Banque sur la période 2021-2026 et la revue de performance du portefeuille des projets.

À cette occasion, les deux parties ont évalué la situation socio-économique du pays, les défis et priorités de développement et l’état d’exécution des projets financés par la Banque africaine de développement au Togo. La consultation a intégré d’autres parties prenantes, telles que la société civile, les partenaires du développement et le secteur privé, afin d’assurer le caractère inclusif de cet exercice.

À l’issue de ces consultations, les domaines prioritaires du Document de stratégie pays (DSP) 2021-2026 ont été maintenus pour la période restante de 2024 à 2026. Il s’agit, d’une part, du développement des pôles de croissance inclusive et des politiques d’inclusion sociale et, d’autre part, du renforcement de la gouvernance financière et sectorielle. L’objectif principal du DSP demeure ainsi d’accélérer la transformation structurelle et la diversification de l’économie togolaise afin de créer des emplois décents à forte valeur ajoutée et de bâtir une résilience socio-économique pour une croissance durable et inclusive.

« Nous nous réjouissions des récentes initiatives de la Banque dont a bénéficié le Togo. Je formule le vœu que l’excellente coopération qui existe entre le Togo et la Banque se renforce davantage dans l’intérêt des populations de notre pays », a déclaré Damehane Yark, ministre togolais de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise, représentant son homologue de l’Économie et des Finances.

« Je souhaiterais insister sur l’urgence à accorder à la remise à temps des rapports d’audit des projets, ainsi que sur la nécessité d’accélérer le rythme d’exécution des activités des projets. Cela devrait permettre aux opérations d’atteindre les objectifs de développement escomptés », a souligné, pour sa part, Joseph Ribeiro, directeur général adjoint de la Banque africaine de développement pour l’Afrique de l’Ouest.

« Malgré le contexte économique, sanitaire et sécuritaire du Togo, la tenue de cette revue tombe à point nommé. Au vu des participants, il apparaît évident que l’ensemble du secteur privé togolais, principal créateur de richesses et d’emplois, est disposé à saisir les opportunités qui s’offrent aujourd’hui à lui », a soutenu Wilfrid Abiola, représentant pays de la Banque au Togo.

Le 15 octobre 2023, le portefeuille actif du Groupe de la Banque africaine de développement au Togo était constitué de 18 opérations, totalisant des engagements de 211,33 milliards de francs CFA. L’engagement de la Banque au Togo couvre les secteurs du transport, de l’agriculture, de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement, du développement urbain, de la gouvernance et du social.

Distribué par  African Media Agency (AMA) pour la Banque Africaine de Développement.

You might also enjoy

Souscrire a la newsletter

Recevez des mises à jour et apprenez des meilleurs

[oceanwp_library id="66782"]
Quitter la version mobile