La CNUCED propose un accord mondial sur la dette pour éviter un désastre économique

La CNUCED propose un accord mondial sur la dette pour éviter un désastre économique

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on print
Print

L’organe de l’ONU chargé du commerce et du développement, la CNUCED, a défini ce jeudi les mesures urgentes nécessaires pour éviter une catastrophe liée à la dette dans les pays en développement qui subissent déjà les retombées économiques de la pandémie du nouveau coronavirus.

NEW YORK, USA, le 24 Avril 2020,-/African Media Agency (AMA)/- Face à cette « question de vie ou de dette »,  l’ONU propose ainsi un accord mondial sur la dette pour éviter que la pandémie sanitaire ne se transforme dans les pays en développement « en désastre économique ».

L’agence onusienne souligne la nécessité vitale d’une action décisive pour alléger sensiblement la dette de ces pays afin de libérer les ressources dont ils ont cruellement besoin pour faire face à la pandémie.

Dans son rapport publié jeudi à Genève, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) justifie cet appel par « l’insoutenable fardeau de la dette ». « Les pays en développement sont confrontés à un mur de remboursements du service de la dette tout au long des années 2020 », a-t-elle relevé.

Rien qu’en 2020 et 2021, les remboursements des pays en développement sur leur seule dette publique extérieure sont estimés à près de 3.400 milliards de dollars. C’est-à-dire entre 2.000 et 2.300 milliards de dollars dans les pays en développement à revenu élevé et entre 666 et 1.060 milliards de dollars dans les pays à revenu moyen et faible.

Pour la CNUCED, ce fardeau risque donc de peser sur des économies déjà fragilisées par les conséquences de la propagation du nouveau coronavirus. « La pandémie frappe les économies en développement à un moment où elles étaient déjà aux prises avec un fardeau de la dette insoutenable depuis de nombreuses années, ainsi qu’avec des besoins sanitaires et économiques croissants », rappelle l’agence onusienne basée à Genève.

Les appels à la solidarité internationale n’ont encore apporté qu’un soutien timide

D’autant que le service de la dette est devenu plus onéreux, avec cette crise qui a d’ailleurs provoqué « des sorties record d’investissements de portefeuille des économies émergentes et de fortes dévaluations des devises dans les pays en développement ».

« La communauté internationale devrait prendre d’urgence des mesures supplémentaires pour alléger la pression financière croissante que le remboursement de la dette exerce sur les pays en développement alors qu’ils font face déjà au choc économique lié au Covid-19 », a déclaré le Secrétaire général de la CNUCED, Mukhisa Kituyi, cité dans le communiqué.

Le 30 mars dernier, la CNUCED avait appelé à un plan de crise de 2.500 milliards de dollars pour les pays en développement.

Déjà avant la crise du Covid-19, bon nombre de ces pays consacraient une part importante de leurs recettes publiques au remboursement de la dette, au détriment des dépenses sanitaires et sociales.

C’est dans ce contexte d’incertitudes liés à la pandémie que des appels à la solidarité internationale ont été lancés. « Mais les récents appels à la solidarité internationale n’ont jusqu’à présent apporté que peu de soutien tangible aux pays en développement dans leur lutte contre les effets immédiats de la pandémie et de ses répercussions économiques », a déclaré Richard Kozul-Wright, Directeur de la division de la mondialisation de la CNUCED et auteur du rapport.

En attendant, la CNUCED décrit trois étapes clés pour traduire ces appels en actions. 

Il s’agit d’abord de « moratoires » qui ont l’avantage d’offrir un « répit » macroéconomique à tous les pays en développement frappés par la crise. Selon la CNUCED, un tel moratoire permettrait aussi une reprise économique après la crise selon des trajectoires de croissance, de fiscalité et de balance commerciale durables.

Pour un organe international chargé de la dette des pays en développement

Le deuxième scénario envisagée par l’agence onusienne porte sur des programmes d’allégement et de restructuration de la dette. Les programmes garantiraient que le « répit » obtenu lors de la première étape soit utilisé pour réévaluer au cas par cas la viabilité de la dette des pays en développement à plus long terme.

Le 13 avril, le FMI a annulé les remboursements de la dette qui lui étaient dus par les 25 économies en développement les plus pauvres pour les six prochains mois. Cette annulation de la dette est estimée à environ 215 millions de dollars.

Les dirigeants du groupe des vingt (G20) ont annoncé également le 15 avril dernier,  la suspension des paiements du service de la dette pour 73 des pays les plus pauvres de mai à la fin de cette année.

Toutefois, la CNUCED suggère qu’une annulation de 1.000 milliards de dollars serait plus proche du chiffre nécessaire « pour éviter un désastre économique dans le monde en développement ».

Enfin, la CNUCED estime que la création d’une Autorité internationale de la dette des pays en développement (AIDPD) sera nécessaire pour superviser les programmes d’allégement de la dette des pays en développement.
Pour jeter les bases réglementaires d’un cadre international plus pérenne, cette autorité pourrait ainsi suivre une voie similaire pour établir une organisation internationale autonome d’États débiteurs sur la base d’un traité international entre eux.

« La mise en place rapide d’un organe consultatif d’experts indépendants des intérêts des créanciers ou des débiteurs serait essentielle à tout accord international de ce type entre les pays en développement concernés », conclut la CNUCED.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour ONU Info.

You might also enjoy

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Become our partner

want more info, fill in this form.

Conférence de Presse en Ligne


Les frontières terrestres ne doivent pas constituer des obstacles à la dissémination de votre message. Grâce à notre service de conférence de presse en ligne, nous vous offrons l’opportunité de vous rapprocher des médias africains, chaque fois que vous en aurez besoin.

Nos services comprennent:

Digital Communications


Today, social networks constitute an organization’s first point of contact with a user and a potential customer. At first glance, you need to convince of the relevance and quality of your content to stimulate and motivate the user to go further. We create consistently inspiring online strategy to meet business objectives, engage stakeholders and enhance our client brand’s reputation internally and externally.

 

Communication​ digitale


Les réseaux sociaux représentent aujourd’hui le premier point de contact d’une organisation avec un utilisateur et un client potentiel. Au premier coup d’œil, vous devez le convaincre de la pertinence et de la qualité de votre contenu pour l’inciter à aller plus loin. Nous créons pour vous une stratégie de communication précise et adaptée sur les réseaux sociaux pour atteindre les objectifs commerciaux, impliquer les parties prenantes et améliorer la réputation de votre marque en interne et en externe.

Promotion​ d’événements


Le succès d’un événement réside en moitié dans sa promotion. Peu importe la beauté de l’événement, la qualité des orateurs et de l’ordre du jour, si personne ne rapporte ou ne parle de votre événement, vos efforts seront vains. Nous vous aidons à façonner votre récit et à créer un engouement autour de votre événement. De l’annonce de l’événement à la tenue de celui-ci, nous accompagnons votre effort de planification et le reflétons sur toutes les plateformes médiatiques.​

Formation​ Médiatique


Nous fournissons à vos porte-paroles les outils nécessaires pour présenter vos principaux messages et répondre avec confiance et cohérence aux questions. Notre formation est organisée soit à distance ou en présentiel, avec des études de cas réels et des répétitions. Nos clients repartent avec le sentiment d’être à l’aise devant les journalistes et d’agir en tant qu’ambassadeurs de la marque.

Veille​ Médiatique


Nous mesurons votre portée en relations publiques et rendons compte des informations de votre industrie et des activités de vos  concurrents en surveillant la majorité des canaux de diffusion dans toute l’Afrique. Une veille médiatique complète et opportune est essentielle pour s’assurer que vous ne manquez aucune référence à votre marque, que vous êtes constamment informé de ce qui se passe dans votre industrie et que vous êtes prêt à saisir les opportunités et à réduire les risques en temps opportun.

Relations​ Média


Peu importe le lieu où ils se trouvent, nous sommes une source d‘informations fiables pour les journalistes qui écrivent sur l’Afrique. Nous nous connaissons mutuellement et ils nous font confiance, car nous leur fournissons un contenu crédible qui les aide dans leurs tâches. Nous nous entretenons quotidiennement avec des journalistes aux quatre coins du continent, ce qui fait de nous l’un des organismes les plus efficaces pour mener des campagnes de relations avec les médias.

Stratégie et développement de contenu


Nous créons des stratégies de communication intelligentes, bien documentées et spécialisées destinées à vous aider à construire un récit fort qui engagera votre audience. Nous travaillons en synergie avec vous afin de rédiger des communiqués de presse et des articles d’opinions qui alimentent le récit de votre entreprise. Notre équipe a une expérience approfondie dans la création de récits et le développement de contenu multimédia.

DIFFUSION DE COMMUNIQUES​ DE PRESSE​


C’est le service phare d’AMA. Nous avons mis en place des canaux de diffusion des communiqués de presse auprès des journalistes des 54 États africains ainsi qu’auprès des journalistes américains et européens couvrant les sujets relatifs aux marchés émergents.​

​Nos services comprennent:​

Event Promotion


Half of the success of an event lays in its promotion. Doesn’t matter how beautiful the event is, how wonderful the speakers and the agenda are, if no one reports or talks about your event, your efforts are gone. We help you shape the narrative and create a drumbeat around your event. From the announce all the way to the outcome of the event, we accompany your planning effort and echo it through all media platforms

Media Training


We provide your spokespeople with the tools to present your key messages and answer questions with confidence and coherence. Our training is organised either remotely or face-to- face, with real case studies and rehearsals. Our clients leave feeling comfortable being in front of reporters and acting as brand ambassadors.

Media Monitoring


We measure and report on
your PR reach, industry news, and competitive activity by monitoring most channels in North, West, Central, East and Southern Africa. Comprehensive and timely media monitoring is critical to ensuring that you don’t miss any reporting of your brand,
you’re constantly informed on what’s going on around your business, and you’re ready to capitalise on opportunities and mitigate
risks in a timely fashion..

Media Relations


We have become an authoritative source of news for reporters writing about Africa, wherever they are. We know them, they know us, and they trust us for providing them with timely and accurate content that helps them do their job. We speak to reporters on a daily basis in all corners of the continent and this makes us one of the most effective agencies in running media relations campaigns.

Strategy & Content Development


We create smart and localised communications strategies to help build a strong narrative that will engage your audiences. We partner with you to create press releases and thought leadership pieces that sustain a drumbeat for your company’s narrative. Our team have deep experience in shaping narratives and developing media content.

PRESS RELEASE WIRE DISTRIBUTION

This is AMA’s flagship service. We have set up channels of distribution towards the journalists of the 54 African states, as well as to American journalists and European journalists covering emerging markets issues.
Our service includes:

Editorial advice

Localised editorial piece when needed

Distribution to the major print, broadcast and online publications along with industry-specific publications

Follow-up calls to secure interview request

Guaranteed distribution to Africa.com

Distribution to Bloomberg, LexisNexis and Thomson Reuters

Social Media Reach: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram

Full online monitoring and print monitoring when available. Includesreadership stats and Advertising Value Equivalent

Translation in French, Arabic and Portuguese available