Échos de la Bourse de New-York du 21 au 25 juin 2021

Échos de la Bourse de New-York du 21 au 25 juin 2021

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on print
Print

L’indice Dow Jones a grimpé de 3,4% pour atteindre 34437 points. L’indice du Nasdaq a gagné 2,4%  pour finir à 14360 points. Wall Street est donc reparti de plus belle en hausse.

Deux raisons ont entretenu l’optimisme à Wall Street.

La première : Mercredi devant une Commission du Congrès, le Patron de la FED a fait dissiper les craintes soudaines du resserrement de sa politique monétaire Ultra stimulante. Une conviction soudaine qui a fait plonger les valeurs cycliques traditionnelles en fin la semaine dernière, tout en entraînant la hausse des valeurs de la technologie.

Jérôme POWELL, a estimé que le chômage n’a pas assez reculé et  promet de continuer de soutenir l’activité économique aussi longtemps que cela sera nécessaire. Il ne semble pas pressé de ralentir les rachats massifs de dettes publiques par la Banque centrale américaine.

En dépit de la hausse de 0,4% des prix indiquée par l’indice des prix à la consommation pour le mois de mai, le Patron de la FED a rassuré que l’économie américaine ne connaîtra pas la situation inflationniste du début des années 1970.

Les marchés semblent continuer à accorder le bénéfice du doute à la position de la FED. Les valeurs cycliques traditionnelles sont réparties à la hausse tandis que les valeurs technologiques ont connu des hausses modestes.

La hausse des valeurs bancaires a été amplifiée par la décision de la Fed d’autoriser les Banques américaines à augmenter de nouveau leurs dividendes et de racheter leurs actions sur le marché financier. Ceci en raison de la solidité de leurs fonds propres et de la fin de l’état d’urgence sanitaire.

La deuxième raison : La déclaration du Président Joe BIDEN qu’il est proche d’un compromis avec un groupe tripartite au Congrès concernant son méga programme d’investissement de la rénovation des infrastructures physiques comme les routes, les ponts, le réseau ferroviaire, ou encore l’internet à haut débit. Un programme de l’ordre de $600 milliards.

Dans la foulée on note une hausse des valeurs des Sociétés d’équipements industriels et chantier comme Caterpillar ou encore  US Steel.

Sur le marché des changes, l’Euro s’est appréciée à $1,1940. Le baril de pétrole américain est remonté à $ 74.

Sur les autres marchés des matières premières : Le contrat de coton a gagné 0,4%. Le café arabica a gagné 1,4%. Le cacao s’est envolé de 3,1%.

Maître Yawovi AKAKPO

Source: Ecovisionafrik

You might also enjoy

Souscrire a la newsletter

Recevez des mises à jour et apprenez des meilleurs

Become our partner

want more info, fill in this form.

Exit mobile version